Juillet 2017



COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Juillet 2017
-
#Bocusedor


Bocuse d’Or France 2017
 Les 8 candidats entrent en scène : l’ordre de passage dévoilé

La sélection nationale du Bocuse d’Or, qui se déroulera à la Maison de la Mutualité les 26 et 27 septembre prochains, désignera le chef qui portera les couleurs de la France à la sélection européenne à Turin en juin 2018, puis, en cas de sélection, lors de la grande finale mondiale à Lyon, en 2019. Le 5 juillet dernier, à Paris, l’ordre de passage des candidats au Bocuse d’Or France a été dévoilé par tirage au sort. Chacun d’entre eux a pu ensuite présenter son parcours, son histoire et ses ambitions.

UN DÉFI INCOMPARABLE
Les 8 participants retenus par le Comité d’organisation débutent une aventure humaine exceptionnelle et un entrainement intense : un investissement nécessaire pour atteindre le niveau d’excellence inouï attendu lors du plus grand concours culinaire de la planète. Ces chefs prometteurs, au talent reconnu, ont convaincu le comité par leur justesse et leur créativité.

Pour le candidat tricolore qui sera désigné, le défi est grand. En tant que pays référence de la gastronomie, toutes les performances de la France sont scrutées dans le concours.
Cette première étape sera donc riche en émotions et en spectacle, et chaque candidat se prépare d’ores et déjà pour les 5 heures d’épreuve, autour des viandes racées de boeuf sur plateau et de la langoustine sur assiette.
Ils les réaliseront en direct, épaulés par leur commis, dans des cuisines ouvertes face au public, en temps réel et sans filet : c’est la marque du Bocuse d’Or.
L’exercice demandé nécessite autant de qualités professionnelles que personnelles. En effet, les candidats doivent faire preuve de créativité et de talent dans leur cuisine mais ils doivent également affirmer leur personnalité et leur motivation à travers des entretiens et des interviews avant le début des épreuves. Ces derniers seront pris en compte dans la note globale. La clé pour convaincre le jury sera de trouver l’équilibre entre les deux.

8 CANDIDATS TRIÉS SUR LE VOLET, 8 PARCOURS D’EXCEPTION

JOUR 1

Guillaume RIZZO
36 ans
Restaurant : Lasserre, Paris (75)
Commis : Yannis SGARD
Habitué des compétitions les plus exigeantes, il a plusieurs titres à son actif (Toque d’Or en 2012, demifinaliste au MOF 2015 et finaliste du Challenge Culinaire du Président de la République en 2015). Actuellement sous-chef du légendaire restaurant Lasserre, c’est un chef accoutumé à la plus haute gastronomie, ayant, entre autres, participé à la réouverture de L’Espadon au Ritz, aux côtés de Nicolas Sale.

Jérémy CHEMINADE
33 ans
Restaurant : La Rotonde, La Tour de Salvagny (69)
Commis : Jonathan VOUILLON
Grâce à une première participation en 2015, Jérémy Cheminade aborde l’épreuve du Bocuse d’Or France en terrain familier. Après un parcours dans les établissements les plus prestigieux aux côté de Pierre Gagnaire, Davy Tissot et bien d’autres (cumulant, une fois réunis, pas moins de 14 étoiles), il revient cette année, décidé à prouver son talent et décrocher le titre.

Sébastien BRETTE
29 ans
Restaurant : Guy Lassausaie, Chasselay (69)
Commis : Jonathan MERLIN
En une décennie, Sébastien Brette a fait ses preuves dans les établissements les plus illustres de l’Héxagone : la maison Troisgros, Le Louis XV d’Alain Ducasse, le restaurant Jacques Decoret, ou encore La Mare aux Oiseaux d’Eric Guérin. Il officie actuellement à la Maison Guy Lassausaie en tant que sous-chef, et compte sur son expérience de la haute
gastronomie multi-étoilée pour remporter le Bocuse d’Or France.

Guillaume RICHARD
31 ans
Restaurant : Le Floris, Genève (Suisse)
Commis : Jules PAILLOT
Actuellement en poste au restaurant doublement étoilé le Floris, face au Lac Léman, Guillaume Richard poursuit un parcours effectué dans les établissements les plus prestigieux. Son expérience à la légendaire Villa Madie à Cassis, surplombant la Méditerranée, l’a profondément influencé.

JOUR 2

Grégory BORKOWSKI
33 ans
Restaurant : Grand Parc du Puy du Fou,
Puy du Fou (85)
Commis : Mathis BUGEL
En charge des 20 points de restauration du parc du Puy du Fou, ce passionné de cuisine de la mer fit notamment ses armes à Cancale aux côtés d’Olivier Roellinger, qu’il considère comme son mentor. En 2016, il décroche la seconde place lors du cinquième trophée culinaire Bernard Loiseau.

Guilhem BAILLAUD
31 ans
Restaurant : Café de la Place, St Rémy de Provence (13)
Commis : Adrien BORGES DOS REIS
Actuellement à la tête d’un restaurant de 300 couverts, Guilhem Baillaud est loin de débuter au Bocuse d’Or. Il fut en effet commis de Jérôme Ryon en 2005 au Bocuse d’Or France, mais également membre de l’équipe japonaise lors de la finale mondiale en 2017. Il est impatient de retrouver la compétition, cette fois-ci en tant que candidat à part entière.

Matthieu OTTO
31 ans
Restaurant : Auberge Saint-Walfrid, Sarreguemines (57)
Commis : Jordan HOLZHAMMER
Grand habitué des concours (Taittinger, Haeberlin, Cristal Roth), il fut candidat lors de la dernière édition du Bocuse d’Or France, lors de laquelle il décrocha brillamment la troisième place. Il est porté par l’envie de se dépasser pour cette fois-ci remporter la médaille d’or;

Romain THIEBAUD
30 ans
Restaurant : Grand Hôtel Lido, Argelès sur Mer (66)
Commis : Tristan TAVERNIER
Fier Franc-Comtois, c’est pourtant dans le sud de la France qu’il officie en tant que chef du Grand Hôtel du Lido à Argelès sur Mer. Finaliste au concours Prosper Montagné en janvier dernier, il est également membre des Toques Blanches du Roussillon.

DES VIDÉOS DE CHAQUE CANDIDAT SONT À DÉCOUVRIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX À PARTIR DU 23 AOÛT 2017

NOUVELLE SCÉNOGRAPHIE : EXPERTISE ET EXPÉRIENCE PARTAGÉE
Côté organisation, le Bocuse d’Or France évolue pour permettre au public de vivre une expérience extraordinaire autour des candidats en train de s’affronter. Durant les épreuves, de grands chefs et grands témoins interviendront et donneront des perspectives sur deux enjeux majeurs de la restauration contemporaine :

  • Le sourcing des produits et le travail avec les producteurs, mardi 26 septembre
  • Le développement digital, mercredi 27 septembre

Dans le même temps, et toujours au coeur du spectacle, une table d’hôte et un restaurant compléteront l’offre de restauration déjà accessible sur place, permettant désormais aux visiteurs de vivre un moment d’exception, tout en suivant la compétition se déroulant sous leurs yeux. Assister au Bocuse d’Or France sera plus que jamais une expérience  exceptionnelle pour tous les passionnés de gastronomie.

PROGRAMME DETAILLÉ