MARS 2018


La Coupe du Monde de la Pâtisserie s’invite en Italie

Pour la première fois l’Italie, illustre terre pâtissière, recevra la prestigieuse sélection européenne de la Coupe du Monde de la Pâtisserie à Turin, étape menant à la finale mondiale prévue à Lyon en 2019

Turin, 28 février 2018. La Coupe du Monde de la Pâtisserie fait ses débuts au pays du tiramisu, inventeur du cornet de glace, et du panettone.

Le 10 juin prochain, à l’occasion du Gourmet Expoforum, le centre des expositions Oval Lingotto de Turin accueillera la Coupe Europe de Pâtisserie, sélection européenne de la Coupe du Monde de la Pâtisserie, la célèbre compétition fondée à Lyon en 1989 par le grand pâtissier Gabriel Paillasson.

Après les débuts à Paris en 2012, puis deux éditions à Genève, Turin est la prochaine ville choisie pour cette sélection continentale. Le berceau du chocolat Guanduja deviendra capitale des arts culinaires en 2018 car la sélection européenne du Bocuse d’Or fera également étape au salon les 11 et 12 juin. La Coupe Europe de Pâtisserie est la sélection européenne menant à la finale de la Coupe du Monde de la Pâtisserie, prévue à Lyon au mois de janvier 2019 dans le cadre du Sirha.

Dans l’histoire de cette sélection, le centre des expositions Oval Lingotto est le plus grand espace de compétition jamais aménagé, avec 1 300 places pour les supporters qui viendront applaudir la pâtisserie comme un sport d’excellence et de performance.

Martin Chiffers, actuel président du club du Royaume-Uni, sera président d’honneur de l’événement. Après avoir amené l’équipe d’Angleterre sur le podium de la Coupe Europe, il est le témoin légitime de l’incroyable succès du concours.

7 nations à l’honneur de la scène pâtissière

Dans la course à la qualification pour la finale de la Coupe du Monde de la Pâtisserie, les sélections continentales s’enchainent : après la Copa Maya à Mexico, la Coupe Asie à Singapour et la Coupe Afrique à Marrakech, la Coupe Europe est l’étape la plus attendue et qui accueille les candidats ayant le niveau le plus élevé. De 10h à 17h, 7 équipes s’affronteront selon un ordre de passage tiré au sort de manière officielle :

  1. Belgique
  2. Turquie
  3. Suède
  4. Russie
  5. Pologne
  6. Suisse
  7. Bulgarie

La France, victorieuse de la Coupe du Monde de la Pâtisserie en 2017, ne participera pas à la compétition cette année. L’Italie, gagnante en 2015, a quant à elle rejoint les « Top 5 nations » et est directement qualifiée pour la finale de 2019.

5 heures de compétition, 3 places pour la finale

Afin de se qualifier pour la finale de la Coupe du Monde de la Pâtisserie, les 8 équipes auront 5 heures pour créer un dessert glacé aux fruits et 10 desserts individuels sur assiettes, chaque membre de l’équipe ayant sa spécialité à réaliser. Ils devront redoubler d’adresse et de créativité pour confectionner une sculpture en sucre, et une en chocolat. A la fin de chaque session, le Grand Jury International goutera toutes les créations pour désigner au final le gagnant de la Coupe Europe de Pâtisserie ainsi que les deux autres pays qui s’élanceront à ses côtés sur la route pour Lyon.

Un total de 22 pays participera à la finale de 2019 : 3 pays venant de chaque sélection continentale ; les 5 pays « Top 5 » – Italie, Japon, Etats-Unis, Corée du Sud, Royaume-Uni – ; et 5 pays qui se verront attribuer une « wild card » par le Jury. Selon l’historique du concours, les « Wild Card » établies par Gabriel Paillasson sont décernées aux nations qui  ont mérité de participer à la finale grâce à leur performance dans les épreuves de sélection.