JANVIER 2019


OMNIVORE PARIS : LA GRANDE SCÈNE  DE LA CUISINE

Révolution ? Non, fusion ! En 2019, le salé  et le sucré se rejoignent pour ne former qu’une Grande Scène dans le grand  audi torium de la Maison de la Mutualité.  Chaque jour, 4 temps forts sucrés s’insèrent  désormais de 11 h 30 à 15 heures au milieu  de 5 à 6 temps forts salés. Soit un programme exceptionnel de 29 chef.fe.s, pâtissiers  et pâtissières. Petits nouveaux dénichés  par Omnivore dans le monde entier  ou chefs plébiscités : ils feront à coup  sûr l’actualité de l’année.

SALÉ / SUCRÉ MAIN DANS LA MAIN 
Faut-il encore en 2019 opposer la cuisine à la pâtisserie ? Les rivalités et les vieilles habitudes des brigades sont certes tenaces, mais Omnivore irait contre l’histoire en ne mutu alisant pas une grande scène pour accueillir les acteurs principaux de la création culinaire. Des pâtissiers de plus en plus plébiscités, des cuisiniers de plus en plus ouverts… Certains, comme Guillaume Sanchez (NE/SO), pâtissier de formation, ne font plus vraiment de distinction entre les deux parties d’un repas. Remy Havetz, même s’il a son  comptoir à Sapnà (Lyon), Marie Le Cossec, même si elle a désormais son chez-elle aux Taquineries de Marie (Bordeaux) travaillent bien main dans la main avec les chefs de Sapnà et du Taquin. Et que dire de la Turque Aylin Yazicioglu, grande pâtissière ET grande patronne du restaurant Nicole (Istanbul) ? Pâtissiers-chefs / chefs-pâtissiers : ils et elles sont désormais les symboles d’un artisanat réconcilié. Omnivore le signifie officiellement en créant sa Grande Scène. 

BIG NAMES, NO FAKE 
Depuis son premier festival en 2006, Omnivore a la sale habitude de n’inviter que les gens qu’il aime.  Pas de place pour le fame fake, les toques m’as-tu-vu… La 14e édition ne déroge pas à la règle. Et si Emmanuel Renaut (Megève), Adeline Grattard (Yam’Tcha), Alexandre Mazzia (AM, Marseille), Claire Heitzler (Paris), Pierre Marcolini (Bruxelles), Claire Damon (Des Gâteaux et du Pain), Maxime Frédéric (George V), Patrice Demers (Montréal), feront salle comble, c’est que les valeurs qu’ils transmettent vont bien au-delà du name dropping. Quant à Chase Lovecky (Two Lights, Londres), Simon Mathys (Montréal), Lionel Giraud (La Table Saint-Crescent), Tabata et Ludovic Mey (Les Apothicaires, Lyon) Arnaud Laverdin (Lyon), Amélie Darvas (Vailhan), ils sont déjà les grands noms de demain.

VILLAGE OMNIVORE, GRANDES VALEURS
Marques de référence, start up, artisans, vignerons, brasseurs : pas moins de 130 exposants donnent rendez-vous aux festivaliers dans le Village Omnivore. Et puisque l’idée de programmation s’applique aussi à ses partenaires, Omnivore proposera avec la Scène Tasting 27 masterclasses permettant aux différents acteurs de présenter leur travail au public, souvent accompagnés de grands chefs. Une large offre de spiritueux, liqueurs, softs et craft beer animera le 5e étage  de la Mutualité. À noter cette année la présence de 20 producteurs du Collège culinaire de France, 12 vignerons des Vins de Bordeaux, 24 producteurs de Champagne de Vignerons, à retrouver sur leurs espaces dédiés.