MAI 2018

UN TOUR DU MONDE EN 600 BIÈRES

IRLANDE FOCUS
Pour sa seconde édition  parisienne, le Mondial de la Bière Paris donnera à déguster un choix encore plus vaste de bières  artisanales du monde entier.  Pas moins de 20 nationalités  sont attendues à la Maison de la Mutualité parmi les 120 brasseurs participants.  En tête, l’Irlande, pays invité d’honneur, avec un marché brassicole en plein essor (+30 % entre 2015 et 2016) et une histoire aussi solide que l’empire fondé  par Sir Guinness en 1756. De quoi abreuver la curiosité des milliers de visiteurs passionnés ! 

MALT VOYAGEUR
« Quand j’étais jeune, je n’aimais pas la bière. À la suite d’un voyage au Royaume-Uni, d’un stage  de brassage en Allemagne,  j’ai décidé de créer ma propre brasserie. » L’histoire voyageuse de Donato di Palma, fondateur  en 2007 de Birranova à  Triggianello, résume à elle seule le parcours de bon nombre de brasseurs et cette alchimie universelle qui s’empare soudain de ces entrepreneurs. Des Belges de Brasserie C aux Québécois de Dieu du Ciel, des Écossais désormais incontournables de Brewdog à la révélation Innis & Gunn,  ce sont autant d’histoires personnelles, de combats et de réussites qui coulent sous l’orge malté. Autant de passions à déguster lors du Mondial de la Bière Paris. 

LA FRANCE EN FORCE
1 000 : c’est la barre symbolique franchie l’an dernier par le nombre de brasseries en France. Chiffre colossal lorsqu’on se souvient qu’elles n’étaient plus qu’une poignée à la fin des années 90. Mais les Ardennais d’Ardwen, les Lyonnais des Bières Georges  et de Ninkasi, les Nordistes de  la Brasserie au Pif, de Castelain, des 3 Monts, de la Choulette,  de Meteor, les Bretons de Britt,  les Savoyards de la brasserie des Cimes, sans oublier les Franciliens d’Artemus, de De Sutter,  de Gallia, de La Parisienne, de  la brasserie Larche, de Parisis, Cantik, Volcelest, Distrikt, Frog Beer ou de La Bête, sont bien  les pionniers d’une génération  de (re)découvreurs.